Archives de Tag: Jermaine Stewart

Jermaine Stewart – Get Lucky (1988)

Pourquoi la pochette m’a marqué?
C’est l’ambiguïté de Jermaine qui m’a interpellé. Est-ce une femme? Est-ce un homme? Est-ce une nouvelle race de personne qui se nomme les «Jermainiens»? Ce qui m’a motivé à faire cet achat c’est son regard coquin, discret et remplie de complicité comme si il me disait «Hey Pellep Pellep Pellep, ma musique va satisfaire toutes tes attentes!». Je n’ai pas le choix de souligner certains autres détails qui ont influencé l’achat tels que: son petit bandeau dans les cheveux, sa belle grosse boucle d’oreille, son foulard style Tupac dans le cou, son chandail de matelot rayé avec une grosse encolure et sa moustache qui est si féminine (oui oui). Est-ce que je m’attendais à entendre une musique punk à cause de son jacket en cuir avec des studs? Pas du tout, je m’attendais à de la musique siroteuse avec une petite voix gentille.

Qui est Jermaine Stewart?
Né en 1957, Jermaine Stewart a fait ses premiers pas dans la musique en faisant les backvocals pour Milie Jackson, the Temptations, Boy George… C’est grâce à ce travail dans l’ombre qu’il obtient son premier contrat de disque avec Arista Records. Il obtient un succès avec la pièce «The Word Is Out» mais c’est sur son deuxième album «Frantic Romantic» que figure son plus gros hit «We Don’t Have To Take Our Clothes Off». C’est avec cette pièce qu’il vend plus de 1 million d’album. Par la suite sa pièce «Say It Again» qui figure sur son troisième disque, lui amène à faire une tournée internationale. Son dernier disque «Set Me Free» ne verra jamais le jour à cause du peu de ventes de son single.

Jermaine Stewart est décédé du SIDA relié à un cancer du foie à l’âge de 39 ans. Il y a eu en 2005 une compilation en son honneur orchestré par ses frères.

Critique de Get Lucky?
«Get Lucky» est en fait un vinyle-single comprenant 4 chansons pour une durée de 18:02. La chanson titre de ce vinyle «Get Lucky» est une excellente pièce ainsi que le remix. La principale qualité de mon ami Jermaine, que j’aime prononcé comme Germaine, est le sens du hook dans ses refrains. On parle de magie, de pluie d’étoiles et de sincérité qui me fait planer au-dessus du sol d’un bon gros centimètre. Sur les 4 chansons du vinyle-single, elles ont toutes un point en commun, la saveur ultra année 80 (j’adore le saxophone dans «Imagine»). On peut voir une grande ressemblance à Michael Jackson dans la voix de M. Stewart, surtout dans la pièce «Say It Again (remix)». Je pense même que je vais resortir mes souliers qui font de la lumière et louer le film Wedding Singer.

Je retiens: «Get Lucky» & «Imagine»

Phrase marquante écrite sur le vinyle?
Join the Jermaine Stewart fan club?

Cote: 7 regards coquins /10
*Une moustache peut être féminin
** Je veux la coupe de cheveux qu’il a dans son clip «Get Lucky»

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Jermaine Stewart – Get Lucky (1988)